Des Niçois ont créé le Uber des médicaments pour recevoir vos prescriptions à domicile

La promesse : votre médicament livré en 30 minutes chez vous. Depuis décembre 2020, l’application LivMed’s vous permet de commander vos médicaments depuis votre canapé. 

 

Lancée dans un premier temps à Nice (Alpes-Maritimes), ville d’origine des deux créateurs, elle propose désormais ses services dans la plupart des grandes villes de France et veut être un « Uber des médicaments ». 

Effectivement, son fonctionnement ressemble à celui que l’on connaît bien pour commander un bon petit plat réconfortant. On télécharge l’application, on choisit une pharmacie parmi les officines partenaires, puis on passe commande. Pour des médicaments soumis à prescription médicale, il suffit de prendre son ordonnance en photo. Pour la prise en charge ? Même chose avec sa carte vitale.

 

Un contact avec le pharmacien possible

Ce qui différencie cette application de ses concurrents (à savoir La Poste et un autre service développé par un pharmacien) : elle permet d’échanger avec les pharmaciens. Ainsi, avant de passer commande, vous pouvez demander conseil comme en officine. La livraison coûte elle 9,60€ jusqu’à 3km, mais ces frais peuvent être remboursés par votre mutuelle santé si vous avez une ordonnance. 

 

« C’est un service auquel on tenait, le client peut discuter en temps réel avec le pharmacien », précisent Mehdi Matyja et Talel Hakimi, les deux créateurs de LivMed’s. 

Chaque fois qu’un utilisateur cherche à échanger avec un pharmacien, LivMed’s reçoit une notification, « si le client n’a pas eu de réponse dans les 10 minutes, on a une équipe chargée de contacter le pharmacien. » 

De même, le pharmacien a accès au numéro de téléphone du client s’il souhaite l’appeler pour lui faire des recommandations. 

 

Essor fulgurant avec le Covid-19

En quelques mois seulement d’existence, l’application se place dans le Top 20 des applications de santé, « on a même atteint le Top 5 » assure Mehdi Matyja.

Il faut dire que le timing est bien tombé, la startup a été créée en novembre 2019 quand la sécurité sociale a lancé le dossier médical partagé et donc permis la digitalisation des données de santé. Une version bêta est sortie en février 2020 pour tester les moindres bugs potentiels, juste avant la crise sanitaire. Et c’est donc en décembre 2020 que les Niçois et toute la Côte d’Azur ont pu commencer à se faire livrer médicaments et produits de parapharmacie à domicile.